Un mot vous semble difficile?
Cliquez directement sur le mot souligné dans un texte sur le site et vous arriverez à cette page ou se trouvera la définition de ce mot.

En effet, cette page a pour but de vous donner la définition la plus exacte possible d'un mot, à caractère plus ou moins scientifique
ou tout simplement un terme local, employé sur une des pages de notre site.

 

Activités anthropiques: Correspond aux activités humaines.

 

Amphipodes: Petits crustacés à 14 pattes dont la carapace est absente et dont le corps est comprimé latéralement. Il en existe 3 types:
Les plus connus sont les gammarides qui comprennent les "puces de mer" (talitres), qui vivent sur les plages parmi les amas d'algues, et les gammares, qui habitent les eaux douces, même polluées.

Amplitude: Ecart usuel entre les valeurs extrêmes d'un phénomène.
Par exemple, l'écart entre le niveau atteint par la mer à marée haute et le niveau à marée basse s'appelle amplitude...

 

Anatidés: Oiseaux palmipèdes regroupants les canards, les oies , les tadornes et les cygnes.

 

Avifaune: Ensemble des oiseaux vivant dans un milieu

Bâche: Dépression de l'estran, allongée perpendiculairement à la plus grande pente générale, et contenant encore de l'eau pendant assez longtemps après la fin de la pleine mer.

Baie: Anfractuosité du littoral, de l'ordre de grandeur de la dizaine de kilomètres, généralement assez ouverte sur le large.

Barre alaire: Barre visible sur l'aile (pliée ou déployée), formée par l'extrémité, généralement blanche ou claire, des moyennes et grandes couvertures alaires.

Chenal: Itinéraire de circulation des eaux, dans lequel se maintient toujours une certaine profondeur. Un chenal peut être naturel ou artificiel.Dans un estuaire, le chenal est l'axe le long duquel circule la majeure partie des eaux des courants de marée; Mais on observe souvent, à l'aval, la spécialisation d'un chenal de flot qui fonctionne surtout à marée montante, et d'un chenal de jusant, qui fonctionne surtout à marée descendante.

Calotte: ensemble formé par le front, le vertex, l'occiput (et éventuellement la nuque): c'est le dessus de la tête.

Delta: Type d'embouchure fluviale caractérisée par un fort alluvionnement, tel que le fleuve n'augmente pas de largeur quand il approche de la mer. Les apports fluviaux étant à une altitude très proche de celle de la surface de l'eau, il se forme une plaine deltaique qui, à l'état naturel, est souvent marécageuse.

Diatomées: Forment la plus vaste des 5 classes de chromophytes unicellulaires (algues brunes). Libres ou réunies en colonies, elles constituent la part prépondérante du phytoplancton marin et sont souvent bien représentées dans la flore d'eau douce.

Estuaire: Etymologiquement, embouchure d'un fleuve dans laquelle entre la marée.

Estran: Etendue de terrain qui est couverte à pleine mer et, découverte à basse mer. L'estran est défini comme l'espace qui sépare le niveau atteint par temps calme et pression atmosphérique moyenne par les pleines mers de vive-eau exceptionnelle, et celui atteint dans les mêmes conditions par les basses mers.

Etale: moment intermédiaire, entre la marée montante et la marée descendante, où l'eau ne monte ni ne baisse

Exonder: Revenir à sec en parlant d'un terrain précédemment inondé.

Flèche littorale: Forme littorale de terrain constituée par l'accumulation de matériaux meubles (sable ou galets) selon un plan étiré, avec un point d'ancrage à une extrémité seulement, et une pointe libre à l'autre extrémité. La flèche est située en avant du littoral de la terre ferme, sauf à son point d'ancrage. Elle a été formée par la dérive des éléments meubles transportés, par l'eau.

Flot: Courant de la marée montante.

Granule:

Homéothermie:

Isopodes: crustacés dépourvus de carapace qu'on rencontre aussi bien dans la mer que dans les eaux douces ou sur terre. Ils mènent une vie libre ou bien sont parasites.Ils possèdent des antennules petites ou uniramées et de longues antennes. Les premières pattes thoraciques sont modifiées en pattes-mâchoires qui servent à la prise de nourriture, les pattes suivantes, toutes semblables (d'où le nom d'isopodes), servent à la locomotion, les pattes de l'abdomen, ou pléopodes, servent à la nage et à la respiration chez les formes aquatiques. Le développement des crustacés isopodes se fait sans métamorphose et les jeunes ressemblent beaucoup aux adultes.

Jusant: Courant de la marée descendante.

Kératine: protéine constitutive des plumes, du bec, des griffes et des écailles d'un oiseau.

Lamellibranche ou bivalve: Très répandu sur les fonds marins (jusqu'à 5000m de profondeur), les lamellibranches sont sédentaires, enfouies dans le sable ou fixés par incrustation ou sécrétion de filaments terminés par une pastille adhésive. Ils se divisent en 4 groupes inégaux:. On estime à 20 000 le nombre total d'espèces de lamellibranches.

Limicoles : Oiseaux qui vivent et se nourrissent sur la vase, grâce à leurs pattes et leurs becs qui sont adaptés au milieu humide et vaseux.

Marée de Vive-eau: période au cours de laquelle l'amplitude de la marée est particulièrement importante (coefficients de marée généralement supérieurs à 75).

Marée de Morte-eau: Période au cours de laquelle l'amplitude de la marée est particulièrement modeste (coefficients de marée généralement inférieurs à 75).

Mollière: Nom picard des prés salés.

Musoir: En géomorphologie, littoral assez abrupt, attaqué par les eaux d'écoulement d'un estuaire rétréci par l'avancée d'un poulier.

Naissain ( du verbe naître...naissance ) : terme d'aquaculture qui correspond en général au regroupement des jeunes individus d'un espèces. Par exemple, pour la moule de bouchot, on capte le naissain (les larves) à l'aide de cordes tendues. Cela peut également exister à l'état naturel comme c'est le cas, en Baie de Somme, chez la coque.

Plumage nuptial: chez les oiseaux, plumage des mâles au moment de la reproduction. Il est en général composé de couleur vive.

Polder: zone basse et marécageuse conquise sur la mer

Poulier: Flèche de galets avançant en travers d'un estuaire et tendant à le fermer, parvenant du moin à le rétrécir et à l'obliger au surcreusement. Ce terme, d'origine picarde (venant de boulier, accumulation de boules, ou galets) a été introduit dans le vocabulaire géomorphologique par Abel Briquet (1930).

Protubérance: du latin pro qui signifie en avant et tuber (bosse). Chez les oiseaux, petite bosse située entre le crâne et le bec.

Ptyrélie: à venir

Raie sommitale: Chez l'oiseau, raie visible sur la calotte. Généralement de couleur blanche ou claire, elle divise la calotte en 2 parties.

Remiges ( du latin remiga qui signifie "rame") : ce sont les grandes plumes du vol qui composent les ailes.

Renclôture: la plaine maritime picarde est en grande partie une "terre gagnée sur la mer". Les hommes en élevant des digues, ont asséché peu à peu le fond de l'estuaire. La création de ces zones de pâturage correspondait à une nécessité économique. Ce paysage de renclôtures (terme local) aujourd'hui abrite une faune et une flore remarquables.

Schorre ou pré-salé: Accumulation littorale de matériaux plus ou moins grossiers et stabilisés par l'installation de plantes supérieures halophiles. Les prés-salés sont appelés schorres par les flamands, palues par les bretons, mollières pour les picards et mizottes par les poitevin.

Slikke: Terme flamand désignant une vasière située sur l'estran, et dépourvue de végétation apparente. Le terme ne peut s'appliquer qu'à un estran vaseux.

Substrat: en géologie, couche inférieure ou antérieure existant sous une couche plus récente

Substance protonique: à venir

Sustentation: à venir

Ressource trophique: ressource en nourriture pour le règne animal.

Végétation Halophile: Ensemble de plante terrestres supérieures tolérant le sel, donc supportant la submersion par la pleine mer

Zone intertidale: Adjectif hybride (du latin inter et de l'anglais tide), désignant ce qui se trouve entre le niveau des plus hautes mers et celui des plus basses mers.